un souffle de vent oublié dans la nuit...

13 mars 2006

Fin d'un blog...

           C'est décidé, ceci est le dernier article de ce blog, mais qu'en reste-t-il? Au début, il y avait de la curiosité, de l'espoir peut-être aussi, il y avait aussi de la passion, des coups de coeur, de la beauté à partager, mais au final, je m'aperçois que la dérive m'a amené à une plus grand solitude encore, une solitude alimentée par tant d'illusions qu'à la fin il ne reste qu'elles, noyées dans un despespoir toujours plus grand. La fin de ce journal n'intéressera personne je suppose mais ce qui compte, c'est la signification en elle-même; je sais que je suis rempli d'illusions, il est probable que j'en sois habité pour longtemps encore et peut-être jusqu'à ma fin mais au jour d'aujourd'hui, j'ai choisi de fermer une porte à mes souffrances et à tenter de voir les choses autrement.

            J'essaierai de ne plus faire d'hypothèses sur comment les autres me voient, cela n'en vaut pas la peine puisque je n'y arrive aucunement. Rien qu'en faisant ceci, il me semble que des problemes se resoluront par eux-mêmes. Pour ce qui est du reste c'est à moi et à moi seul de résoudre, je l'ai toujours fait ainsi et cela ne changera pas peu importe le prix qu'il m'en coûte.

          Quand au fait d'écrire, le passé m'a montrer que je ne peux pas m'en passer, même après de longues périodes d'inactivités. Je souhaite pourtant que cela cesse puisqu'en dépit du geste en tant que tel, l'écriture ne m'apporte pas de satisfaction; je n'aime pas ce que j'écris, je n'aime que la libération -temporaire- qu'elle m'offre.

         Pour finir, j'ajouterai que même si personne ne lit ceci, ce texte restera pour moi une preuve daté de mon avancement dans ma quête d'identité. Et dans le cas hasardeux où une personne s'aventurerai jusqu'ici, j'espère que j'ai pu lui apporter quelques poussières pour construire, elle aussi, un chemin vers sa vérité...

Posté par icareinthesea à 19:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]


28 février 2006

Goodnight Moon by Shivaree

There's a nail in the door
And there's glass on the lawn
Tacks on the floor
And the TV is on
And I always sleep with my guns
When you're gone

There's a blade by the bed
And a phone in my hand
A dog on the floor
And some cash on the nightstand
When I'm all alone the dreaming stops
And I just can't stand

What should I do I'm just a little baby
What if the lights go out and maybe
And then the wind just starts to moan
Outside the door he followed me home

Well goodnight moon
I want the sun
If it's not here soon
I might be done
No it won't be too soon 'til I say
Goodnight moon

There's a shark in the pool
And a witch in the tree
A crazy old neighbour and he's been watching me
And there's footsteps loud and strong coming down the hall
Something's under the bed
Now it's out in the hedge
There's a big black crow sitting on my window ledge
And I hear something scratching through the wall

Oh what should I do I'm just a little baby
What if the lights go out and maybe
I just hate to be all alone
Outside the door he followed me home
Now goodnight moon
I want the sun
If it's not here soon
I might be done
No it won't be too soon 'til I say
Goodnight moon

Well you're up so high
How can you save me
When the dark comes here
Tonight to take me up
To my front walk
And into bed where it kisses my face
And eats my head

Oh what should I do I'm just a little baby
What if the lights go out and maybe
And then the wind just starts to moan
Outside the door he followed me home
Now goodnight moon
I want the sun
If it's not here soon
I might be done
No it won't be too soon 'til I say
Goodnight moon
No it won't be too soon 'til I say
Goodnight moon

Posté par icareinthesea à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 février 2006

Il y a tes mots de douceur
Que tu me murmures quand je dors,
Ôh mon amour...

Il y a ta voix qui chante
Et qui fait danser mon coeur,
Ôh ma fleur...

Il y a ton regard étoilé
Qui me raconte tant de poèmes,
Ôh ma princesse...

Il y a ton sourire rayonnant
De mille éclats dans mon coeur,
Ôh ma beauté...

Tes baisers ont le goût des songes
Ôh ma bien-aimée...

Posté par icareinthesea à 03:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 février 2006

Petit coup de coeur pour Grand film

18456722

Coup de coeur ciné, cela faisait longtemps que ça n'était pas arrivé.

A priori, rien de très original; une relecture de l'histoire de Pocahontas, qui par ailleurs, a l'apparence d'une grosse production américaine avec en plus, un Colin Farell sortant d'un rôle d'Alexandre salué hunanimement par la critique pour son jeu d'acteur proche d'une statue. Encore qu'une statue a l'avantage de dire moins d'idioties lors des interviews... Bref, tout ça pour dire que sans même avoir une bande annonce, l'espoir de voir un bon film est déjà très loin. Mais voilà, l'espoir est un oiseau rare sensible à la poésie de Terrence Malick. Pour ceux qui le découvrent, il est essentiel de dire qu'il est un réalisateur différent; en 32 ans de carrière, il présente une réalisation de 4 films, tous considérés comme des chefs d'oeuvres par ces pairs. Cinéaste rare et énigmatique, au vu de ses oeuvres, il se trouve être avant tout un grand poète.

Au final, le film est un voyage à travers une nature resplendissante, à travers le destin d'hommes, de femmes, un voyage bercé par la magie d'une histoire dont on ne peut effleurer que le contour avec des mots.

Posté par icareinthesea à 20:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2006

Encore un texte... Désolé si c'est pas très joyeux, j'ai mes raisons!

Les sourires sémillants dépérissent parmi le vent,
Et ce dessein, si cher à ces nuits sans lueurs, s'estompe
Peu à peu, pour ne laisser qu'un baiser apaisant,
Un baiser mourrant que l'on ne peut interrompre.

Si parfois même, quelques regards nitescents
Fulminent ce coeur cadavéreux,
Les espoirs pourrissent ,eux,
Avant même que les étincelles meurent subitement

Il ne reste alors que l'obscur
Pour percevoir les murmurs.

Posté par icareinthesea à 01:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


07 février 2006

Les Perles du Temps

Ces mots que tu écris,
Comme ils sonnent joliment
Dans mon coeur aigri,
Ces mots pleins de sentiments.

Je les attendais comme
L'on voit venir un rêve;
Ces mots dont la somme
Est un baiser sans trève.

Pourtant, je ne peux les sentir, jamais,
Car ces mots ne me sont pas destinés.

Posté par icareinthesea à 04:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 février 2006

Doute?

Souffrir pour d'autres, comme trop faibles
Face au dessein, souffrir chaque jour et chaque nuit;
Les instants de repos ne sont que Décadance,
Pour oublier les cris, les douleurs, si palpables,
Habitant cette pierre et ce qui en fui.

Serai-je si faible, moi aussi?
Eviter la traversée de ce pont où se balance,
Par dessus les ténèbres, la vérité?
Le poids des larmes poussiéreuses m'alourdi;
Rend-t-il faible, ou, suis-je en fait,
Depuis toujours, sans force aucune?
Se tromper?

Mes pensées, semblables à quelques allumettes,
Naissent par chance ou par infortune
Dans ces nuits sans astres,
Pour brûler,
Et s'éteindre.
Leurs mémoires ne sont que désastres,
Chaos et Amnésies; pourtant cette Douleur
Reste, seule, pour en dépeindre
Leurs existences.

Des strophes décousues, speculum révélateur
D'une tête sans début ni fin,
Où s'agite peut-être l'Invraisemblance,
Où se cottoient l'incertitude et le serein.

Où trouver un appui dans toutes ces décombres?
Mon coeur n'est-il que ruines?

Faut-il une fois de plus, se battre contre ces ombres
Dans ce combat où toutes mes forces se ruinent?

Devrai-je me battre encore comme un fou?
Mais... Ne sais-je faire que ceci, après tout?

Posté par icareinthesea à 01:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 février 2006

VII

saint_robertfrank

"Il vit l'endroit sans nom dont nul archange n'ose

               Traverser le milieu,

Et ce lieu redoutable était plein d'ombre, à cause

               De la grandeur de Dieu."

                                          V. Hugo, Les Contemplations

Posté par icareinthesea à 00:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2006

Qu'est-ce?

p1010248

Une lueur, une faiblesse, perdue dans la nuit,

Une lueur égarée dans l'obscur infini...

Posté par icareinthesea à 00:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 janvier 2006

Des illusions et des contemplations...

123

Posté par icareinthesea à 19:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]